Partagez | 
 

 Obi-Wan Kenobi ◆ Hello, there !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ewi-Lan Kenobi


⌘ Mes Aventures : 234
⌘ Crédits : 1235
⌘ Localisation : Dans les bottes de son père...
⌘ Humeur : Déterminée & à n'en faire qu'à sa tête


Feuille de personnage
⌘ Compétences:
⌘ Inventaire:
⌘ Relations:

MessageSujet: Obi-Wan Kenobi ◆ Hello, there !    Ven 12 Juin - 20:25


 
Kenobi Obi-Wan
 

   

   

   
 
❯ FEAT : Ewan McGregor
 
Carte d'Identité

   Le sujet Kenobi Obi-Wan est un Humain de type masculin qui est circulation depuis 43 ans ans.   C'est plutôt quelqu'un de Calme, Réflechi, Sarcastique, Protecteur et Loyal mais aussi Pacifique, Négociateur, Grincheux parfois, Méfiant, Réaliste, Prudent et enfin Intelligent.

   ☩ RACE : Humain
   ☩ TRAVAIL/OCCUPATION : Jedi en fuite
   ☩ SIGNES PARTICULIER : Sensible à la Force, cicatrice à l'épaule
   ☩ ALIGNEMENT : Loyal Bon à Chaotique Bon.
   ☩ PLANÈTE D'ORIGNE : Stewjon
   ☩ ALLÉGEANCE : Rebelle
   ☩ CLASSE SOCIALE : Aucune répertoriée
   ☩ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
   ☩ SITUATION : Célibataire
   ☩ PLUS GRANDE PEUR : Déteste le pilotage, perdre sa fille ou la voir aux mains de Vador.
   ☩ AMBITION(S) POUR L'AVENIR : Protéger sa fille et le jeune Luke Skywalker, transmettre l'héritage des Jedi.
   ☩ VOTRE INVENTAIRE DE BASE : Sabre laser, Comlink
   ☩ PARTICULARITÉS SPÉCIALES : Négociateur, faculté à faire facilement plier ses adversaires mentalement par la persuasion. Il maitrise aussi toutes les techniques méditatives. Bien qu'il a une maitrise parfaite de toutes les formes de combat, il utilise régulièrement le Makashi appelé aussi la Forme II. Il fait parti du cercle des Jedi Gardiens.


 

    Mon pseudo est Satine, suis une femelle et j'ai 27 ans.  Je fais nombre de lignes, et j'ai découvert le forum grâce à Fonda. Ma fréquence de connexion sera d'à peu près 5/7 et mon mot pour la fin sera Que la Force soit avec toi jeune Padawan ! %).
   


   

La vie d'Obi-Wan étant très remplie et complexe, je pense faire des elypses et mettre les points qui me semblent principaux dans cette fiche.  79

    CHAPITRE 1: DES DÉBUTS DIFFICILES

Obi-Wan Kenobi est originaire de la planète de Stewjon. Il est l'aîné d'une famille relativement aisée, il sera emmené sur Coruscant peu après pour commencer sa formation de Jedi. Il avait un petit frère qui se nommait Owen Kenobi. Comme tous les autres jeunes Younglins de son âge, il fut formé au temple entouré de nombreux et illustres Jedi, comme Yoda ou encore Ki Adi Mundi. C'est là qu'il apprit les bases, comme le pilotage, l'histoire des mondes, le maniement du sabre laser ou encore l'utilisation de la Force.

Le jeune Kenobi était entouré d'amis fidèles au temple et comme dans toutes les écoles ou académie des groupes d'étudiants se formaient. Garen Muln, Reeft et tout particulièrement Bant Eerin, une Mon Calamari de deux ans sa cadette qu'il considérait comme sa meilleure amie. Il avait aussi un rival répondant au nom de Bruck Chun. A vrai dire, Bruck avait pris en grippe Obi-Wan le jour où celui-ci, maladroit comme il pouvait l'être étant jeune, le fit tomber et entraina Bruck dans sa chute. Bruck ne supporta pas les moqueries des autres étudiants, et décida de prendre Obi-Wan comme tête de Turc. Surtout pendant les entrainements. A cause de lui, Obi-Wan récupéra le titre de Lourdaud-bi-Wan qui le suivit jusqu'à la fin de son apprentissage Youglin et même un peu plus.

Vers ses 13 ans Obi-Wan fut mis face à une dure épreuve. En effet, si un novice n'était pas devenu le Padawan d'un Chevalier ou d'un Maître Jedi le jour de ses treize ans, il était destiné à rejoindre le Corps Agricole, ce qui était considéré par tous les novices comme une disgrâce. Obi-Wan devenait de plus en plus nerveux jusqu'à ce que Yoda lui annonce qu'un Maître viendrait voir les jeunes novices dans les jours qui venaient afin d'en choisir potentiellement un comme Padawan. N'était pas seul dans la course, Bruck cherchait aussi à devenir l'apprenti d'un Maître.

Obi-Wan apprit que ce fut le célèbre Qui-Gon Jinn et ses espoirs furent mis à mal. En effet, celà faisait des années que le Maître Jedi ne prenait plus d'apprenti depuis la mort de son dernier. Il assistait simplement aux démonstrations des novices afin de faire plaisir au Conseil des Jedi. Mais il était aussi son dernier espoir et Yoda lui assura qu'il était l'apprenti que Qui-Gon formera. Mais Bruck fit de son mieux pour priver le jeune garçon de toute chance de faire ses preuves, en partie pour évincer son plus sérieux rival. Néanmoins, la perfidie de Bruck fut découverte et, malgré les réticences du Conseil, Obi-Wan put faire la démonstration de ses talents devant le Maître Jedi grâce à Yoda qui avait eu la vision que leurs destins étaient liés. Durant le duel de démonstration, Obi-Wan put prendre sa revanche sur Bruck qu'il battit à plate couture. Le jeune garçon s'était battu avec ardeur pour impressionner Qui-Gon mais son attitude avait eu l'effet inverse sur le Maître Jedi qui trouva son style trop agressif. Malgré l'insistance d'Obi-Wan, Qui-Gon refusa de le prendre pour Padawan et, le cœur lourd, le jeune garçon dut se résoudre à rejoindre le Corps Agricole.

Yoda avait surement raison et c'est alors qu'il se diriger vers Bandomeer qu'il croisa de nouveau Qui-Gon qui se rendait sur cette même planète dans le cadre d'une mission du Sénat. Ils se retrouvèrent ensemble à affronter des pirates de l'espace. Obi-Wan sentait qu'un lien fort se créait entre eux, mais Qui-Gon continua à refuser de le prendre comme apprenti. C'est sur Bandomeer qu'Obi-Wan apprit la vérité sur l'ancien Padawan de Qui-Gon, Xanatos. Il n'était pas mort mais s'était tourné vers le côté obscur. Une confrontation eut lieu entre Xanatos et Obi-Wan. Le jeune homme un peu trop fouinard, fini emprisonné par celui-ci. Qui-Gon vint à son aide et ils mirent fin ensemble au complot que Xanatos préparait et qui consistait à faire exploser la planète. Qui-Gon revint alors sur son jugement et prit Obi-Wan comme Padawan.

CHAPITRE 2: ÊTRE PADAWAN

Maître et Padawan commencèrent à travailler main dans la main ensemble... Une expérience douloureuse pourtant remit en question beaucoup de choses chez Obi-Wan. Une amie de Qui-Gon, Tahl, avait été capturée sur Mélida/Daan alors qu'elle tentait d'amener les deux peuples de ce monde à cesser la guerre meurtrière et insensée à laquelle ils se livraient depuis des générations. Qui-Gon et Obi-Wan furent aidés dans leur mission par les Jeunes, un groupe réunissant des enfants des deux peuples de Melida/Daan qui luttaient pour la paix. Obi-Wan trouva un certain écho dans leur combat et adhéra rapidement à leur cause. Lorsque Qui-Gon voulut quitter la planète après avoir libéré Tahl, dont l'état nécessitait des soins, Obi-Wan refusa de laisser les Jeunes, estimant qu'il était de leur devoir en tant que Jedi de les aider. Il tendit alors son sabre-laser à son Maître. Sur un mauvais coup de tête, Obi-Wan avait décidé d'arrêter sa formation et rejeta Qui-Gon.

Il se rendit néanmoins compte qu'il avait fait une monumentale erreur. Il eut du mal à gérer la situation après la mort d'une de ses amies: Cerasi. Il finit par appeler Qui-Gon à l'aide. Les retrouvailles furent difficiles car le Maître Jedi en voulait toujours à Obi-Wan pour sa trahison. Il lui rendit néanmoins son sabre-laser pour assurer sa protection. De son côté, Obi-Wan avait compris ses erreurs et regrettait leur dispute. Il souhaitait plus que tout redevenir un Jedi à part entière, même s'il ignorait comment y parvenir. Malgré le malaise qui régnait entre eux. Ils arrivèrent ensemble à calmer les choses sur la planète. Ils rentrèrent ensuite tous deux sur Coruscant où Yoda venait d'échapper à un attentat au sein même du Temple Jedi.

L'expérience d'Obi-Wan Kenobi sur Mélida/Daan avait renforcé sa conviction que sa place était auprès des Jedi et il désirait plus que tout réintégrer l'Ordre, non seulement en tant que Jedi mais également en tant que Padawan de Qui-Gon Jinn. Il savait que ce ne serait pas une chose aisée car le Conseil Jedi devait statuer sur le sort sans compter que Qui-Gon lui en voulait toujours de sa défection. Le jeune garçon décida de se rendre utile en aidant son ancien Maître à enquêter sur la série de larcins et d'accidents qui avaient eu lieu au Temple et qui impliquaient Bruck Chun et un homme non-identifié, les coupables étant certainement les mêmes individus qui se trouvaient derrière la tentative d'assassinat dont avait été victime Maître Yoda. La capture des deux criminels étaient devenue une priorité pour le Conseil Jedi qui avait dû mettre le Temple en état d'alerte maximum…

Pour mieux cerner son ancien rival, Obi-Wan Kenobi alla parler à Siri Tachi, une novice qui suivait les mêmes cours de sabre-laser que Bruck et lui bien qu'elle soit de deux ans leur cadette et qu'il pensait, à tort, être l'amie de Bruck. Siri se montra très acerbe envers lui, l'accusant d'avoir causé plus de tort aux apprentis que ne l'avait fait Bruck par ses crimes en abandonnant son Maître, ce qui avait jeté le doute sur les autres aspirants Jedi. Ces paroles choquèrent le jeune garçon qui n'avait pas imaginé que ses actes avaient eu des conséquences si graves sur ses anciens camarades. Siri vit alors qu'elle était allée trop loin et voulut s'excuser mais Obi-Wan ne la laissa pas s'exprimer et partit.

 Peu après, Qui-Gon accepta qu'Obi-Wan collabore avec lui pour résoudre cette affaire. Certains éléments de celle-ci avaient poussé le Maître Jedi à soupçonner que le complice mystérieux de Bruck n'était autre que Xanatos, son ancien Padawan. Alors que Qui-Gon et lui s'apprêtaient à tendre un piège aux deux criminels, Obi-Wan rejeta l'aide de Bant et l'accusa de comploter pour le remplacer comme Padawan de Qui-Gon. Paroles qu'il regretta quand il apprit que celle-ci si fit kidnapper par les deux Jedis Noirs. Obi-Wan vint à affronter Bruck. Un combat qui était sans pitié... Et qui se soldat par la mort de Bruck. Obi-Wan avait pourtant tenter de le sauver. Il libéra Bant et rejoignit Qui-Gon. Les deux Jedi suivirent Xanatos jusqu'à Telos pour l'empêcher de continuer ses méfaits. Refusant de se rendre, Xanatos se tua en se jetant dans une cuve d'acide. Qui-Gon Jinn reprit Obi-Wan Kenobi comme Padawan.

[...] Qui-Gon et Obi-Wan résolurent bon nombres de conflits dans la galaxie mais un en particulier les marquèrent tous les deux. Le garçon avait 16 ans et avait déjà fait face à une scientifique folle répondant au nom de Jenna Zan Arbor. La femme avait une obsession pour les êtres sensibles à la Force et avait décidé de percer ces mystères. La grande amie de Qui-Gon Jinn -et son amante secrète- , Tahl, n'a plus donné signe de vie depuis un bon moment. Qui-Gon suivi d'Obi-Wan décidèrent de mener leur enquête qui les menèrent vers la scientifique mais surtout vers un certain Balog. Après quelques péripéties, les deux Jedi parvinrent à retrouver Tahl et à la libérer. Malheureusement, elle était dans un tel état qu'elle succomba peu après leur retour dans la capitale. Obi-Wan fut perturbé par l'intensité de la douleur de son Maître et réalisa alors la nature des sentiments qui liaient son Maître à Tahl. Bientôt, Qui-Gon devint obsédé par l'idée de retrouver Balog, et de lui faire payer la mort de Tahl, s'approchant dangereusement du Côté Obscur. Guidé par son désir aveugle de vengeance, le Maître Jedi disparut.

Après avoir fait le point sur les derniers évènements, Obi-Wan découvrit l'identité de la véritable instigatrice de tous ces méfaits et parvint à retrouver son Maître. Au dernier moment, Qui-Gon renonça à tuer Balog, arrêté semble-t-il par la voix de Tahl… Pendant les quelques mois qui suivirent la mort de Tahl, Qui-Gon Jinn et Obi-Wan Kenobi restèrent au Temple Jedi, sans accomplir de mission.

CHAPITRE 3: CHOISIR ENTRE LE DEVOIR ET LE CŒUR

Un an plus tard, alors qu'Obi-Wan avait dix-huit ans, Qui-Gon et lui furent chargés de ramener un témoin sur Coruscant avec l'aide d'Adi Galia et Siri Tachi. Celle-ci avait beaucoup changé depuis leur dernière mission ensemble, devenant plus posée. La vie de leur témoin, un jeune garçon du nom de Talesan Fry, était menacée par des chasseurs de primes qui voulaient l'empêcher de révéler ce qu'il savait devant le Sénat au sujet d'un crime qui devait avoir lieu. Après leur avoir confié leur fils, les parents de Taly choisirent de rester en arrière pour éloigner l'individu qui en voulait à sa vie.

 Celui-ci retrouva néanmoins leur trace et endommagea leur vaisseau qui s'écrasa sur une planète particulièrement isolée du nom de Quadrant 7 où ils devaient attendre cinq jours le prochain transport. Les deux Maîtres Jedi trouvèrent le vaisseau du chasseur de primes qui les poursuivait, un certain Magus, et découvrirent qu'il se préparait un crime d'envergure avec d'autres chasseurs de primes. Qui-Gon Jinn et Adi Galia se cachèrent dans le vaisseau de ses complices avant que celui-ci ne quitte la planète. Le jour où passait le transporteur qui leur devait leur faire quitter Quadrant 7, les deux Padawans aperçurent Magus qui le surveillait.

 Obi-Wan eut alors une idée particulièrement audacieuse : puisque Magus était en ville, ils n'avaient qu'à voler son vaisseau qui devait se trouver sans surveillance non loin de là. Ils parvinrent à s'emparer du vaisseau de Magus et à quitter la planète mais malheureusement, celui-ci était équipé de systèmes de protection contre les voleurs qui devaient être désactivés avant de sortir de l'hyperespace sous peine de faire exploser le vaisseau. Alors que Taly s'efforçait de contourner le système du vaisseau, Obi-Wan et Siri sentirent que leur relation avait évoluée au cours des derniers jours qu'ils avaient passés ensemble et finirent par s'avouer leur amour…

Leur problème fut résolu d'une manière assez atypique : attirés par l'appel de détresse qu'ils avaient adressé au Temple, des pirates les éjectèrent de l'hyperespace en utilisant un champ interdicteur. Pour sauver ses deux compagnons d'une mort certaine, Taly choisit de se livrer aux pirates qui avaient l'intention de le vendre à Magus en échange de la prime que celui-ci avait placé sur l'enfant. Abandonnés dans un vaisseau en perdition, les deux Padawans parvinrent néanmoins à s'écraser sur une planète proche et à s'en sortir sains et saufs.

 Pendant qu'ils attendaient le pilote qui devait les conduire sur Rondai II où devait avoir lieu l'attentat de Magus et où ils espéraient retrouver Taly, Obi-Wan et Siri discutèrent de leur relation. Tandis que Siri s'interrogeait sur ce qu'ils devaient faire et pressentait qu'ils devraient choisir entre leur amour et l'Ordre Jedi, Obi-Wan se montra particulièrement optimiste et déclara que les règles de l'Ordre pouvaient changer et qu'ils pourraient former une équipe Jedi et effectuer des missions ensemble. Mais le moment n'était pas idéal et ils décidèrent d'attendre la fin de la mission pour y réfléchir sérieusement. Peu après leur arrivée sur Rondai II, ils retrouvèrent leurs Maîtres et parvinrent à libérer Taly et à sauver les vingt dirigeants qui étaient les cibles des chasseurs de primes. Ces derniers furent soit tués soit capturés à l'exception de Magus qui réussit à s'enfuir.

Contrairement à Adi Gallia, Qui-Gon Jinn remarqua le changement qui s'était opéré chez son Padawan et en devina la cause mais il décida d'attendre la fin de la mission pour lui en parler. De retour au Temple, Qui-Gon prit son Padawan à part et tenta de le raisonner en lui rappelant les règles de l'Ordre Jedi mais le jeune garçon restait persuadé que celles-ci pouvaient être changées. En dernier recours, Qui-Gon lui conseilla d'en parler avec Maître Yoda à qui il avait déjà fait part de la situation. Quand ils allèrent le trouver, le Grand Maître Jedi lui dit gentiment que l'Ordre le soutiendrait quelle que soit sa décision mais que les règles resteraient inchangées. Obi-Wan mentionna alors les liens qui avaient uni son Maître à Tahl et demanda à son Maître comment il pouvait lui demander de ne pas faire quelque chose qu'il avait été lui-même prêt à faire. Qui-Gon lui répondit qu'il ignorait ce qu'ils auraient fait car la mort de Tahl les avaient empêchés de faire un choix à ce sujet.  

Lorsqu'il se retrouva seul avec Siri un peu plus tard, Obi-Wan était arrivé à la conclusion qu'ils devaient se séparer mais n'était pas encore prêt à le faire. Il tenta d'être raisonnable mais son attitude ne fit qu'énerver Siri qui finit par lui dire que la seule solution pour eux était d'oublier ce qui s'était passé entre eux. Elle lui fit alors promettre de ne plus jamais lui parler de leur amour et quitta la pièce. Obi-Wan laissa alors les larmes couler sur son visage, puis enfouit ses souvenirs sous ceux de chaque mission qu'il allait effectuer par la suite.

Obi-Wan vécut un autre amour durant sa jeunesse avec une jeune Mandalore nommée Satine Kryze. Durant les jeunes années de Kryze, le Jedi Qui-Gon Jinn et son Padawan Obi-Wan Kenobi furent envoyés sur Mandalore pour veiller sur la jeune femme. Ils passèrent une année avec la Duchesse, la protégeant des différents dangers auxquels elle était exposée. Obi-Wan et Satine se rapprochèrent durant cette période. Finalement le Padawan fut assigné à une autre mission.

CHAPITRE 4: LA MORT DE QUI-GON.

Après avoir échappé à une tentative d'assassinat de la part des Neimoidiens, les Jedi découvrirent que ceux-ci s'apprêtaient à envahir Naboo. Ils parvinrent à gagner la surface et à rejoindre la cité d'Otoh Gunga, guidé par un Gungan maladroit du nom Jar-Jar Binks. Malgré son hostilité envers les Naboo, Boss Nass leur fournit un véhicule pour qu'ils puissent se rendre à Theed, la capitale naboo. Peu après leur arrivée, ils libérèrent la jeune reine Amidala et la convainquirent de les suivre sur Coruscant pour plaider la cause de son peuple devant le Sénat.

 Alors qu'ils forçaient le Blocus à bord de la Nef royale d'Amidala, le moteur hyperdrive fut touché. Obi-Wan suggéra alors qu'ils se posent sur une planète isolée du nom de Tatooine pour y effectuer les réparations nécessaires. Malgré la désapprobation du chef de la sécurité de la reine, le Capitaine Panaka, Qui-Gon approuva la suggestion de son Padawan. Une fois sur place, Obi-Wan resta sur le vaisseau pendant que son Maître, accompagné par R2-D2, Jar-Jar Binks et Padmé, se rendait à Mos Espa dans l'espoir d'y trouver des pièces de rechange.

 Durant leur séparation, Qui-Gon Jinn contacta Obi-Wan pour lui demander d'effectuer des tests sur un échantillon sanguin dont le résultat stupéfia le jeune homme : il contenait un nombre considérable de midi-chloriens. Le retour de Qui-Gon fut assez tumultueux : non seulement il ramenait avec lui un jeune esclave du nom d'Anakin Skywalker mais il était poursuivit par un mystérieux - et puissant - utilisateur de la Force.

 De retour au Temple, Obi-Wan fut abasourdi quand son Maître demanda au Conseil de former l'enfant de neuf ans en prétendant qu'il était l'Elu. Le Conseil Jedi examina l'enfant mais refusa qu'il soit formé car il était trop âgé. Obi-Wan fut profondément blessé lorsque son Maître insista pour former Anakin et en faire son Padawan à sa place toute en ressentant une pointe de fierté en entendant son Maître déclarer qu'il le jugeait prêt à passer les Epreuves Jedi. Néanmoins, le Conseil Jedi resta ferme et refusa d'accepter Anakin dans ses rangs.

L'intervention de la reine Amidala devant le Sénat n'ayant pas eu les répercussions que celle-ci escomptait, Qui-Gon et Obi-Wan, ainsi que Anakin Skywalker, l'accompagnèrent lorsqu'elle retourna sur Naboo pour sauver son peuple. Grâce aux Gungans, Padmé, qui n'était autre que la véritable Amidala comme les Jedi l'avaient déjà deviné, créa une diversion qui devait lui permettre de s'emparer du vice-roi et mettre ainsi fin au Blocus. Alors qu'il traversait le hangar pour rejoindre le Palais où se trouvait Nute Gunray, le groupe de la reine tomba nez à nez avec le mystérieux guerrier Zabrak qu'avait affronté Qui-Gon Jinn sur Tatooine et qui était vraisemblablement un Seigneur Sith. Les deux Jedi l'affrontèrent dans un combat au sabre-laser tandis que leurs compagnons poursuivaient leur mission. Leur adversaire se révéla particulièrement puissant et finit par blesser mortellement Qui-Gon sous les yeux de son Padawan. Seul le pouvoir de la Force empêcha Obi-Wan de connaître un même destin funeste et de vaincre son adversaire. Il se précipita alors vers son Maître qui s'éteignit après lui avoir demandé de former Anakin.

 Obi-Wan étant le premier Jedi à avoir vaincu un Seigneur Sith en près de mille ans, le Conseil Jedi décida de l'élever au rang de Chevalier Jedi sans lui faire passer les Epreuves. Fidèle à la dernière volonté de son Maître, le jeune homme demanda à prendre Anakin comme Padawan, ce que le Conseil Jedi finit par accepter malgré les réticences de Maître Yoda et le fait qu'un Chevalier ne prenait habituellement de Padawan que plusieurs années après avoir été ordonné.

CHAPITRE 5 : CHEVALIER JEDI & INSTRUCTEUR

Bien qu'Anakin soit devenu officiellement le Padawan d'Obi-Wan Kenobi après la Bataille de Naboo, il ne le devint de fait que trois ans plus tard. Pendant ces trois années, Obi-Wan et Anakin furent assignés au Temple Jedi afin que le jeune garçon reçoive une formation intensive qui le préparerait à ses futures missions. Après avoir passé les douze dernières années de sa vie à bourlinguer dans la galaxie avec Qui-Gon, Obi-Wan trouva la routine et l'univers familier du Temple rassurants. Pour son Padawan au contraire, le Temple était étouffant et il saisissait chaque occasion de s'en échapper pour explorer les bas-fonds de Coruscant qui lui rappelaient sa vie d'esclave sur Tatooine et s'adonner à des sports de vitesse dangereux. Bien qu'il soit fier des éblouissants progrès de son élève qui n'avait pas tardé à rattraper les autres apprentis, Obi-Wan s'inquiétait pour Anakin. Lorsqu'il l'avait rencontré, Anakin était un enfant au caractère enjoué et à l'esprit ouvert mais avec les années, il s'était de plus en plus renfermé sur lui-même, dissimulant ce qu'il ressentait. Et ce qui inquiétait par dessous tout son Maître, c'était qu'il ne s'était fait aucun ami au Temple et qu'il ne faisait rien pour y remédier. Malgré les tentatives d'Obi-Wan dans ce sens, Anakin restait désespérément solitaire, préférant réparer des droïdes que fréquenter ses pairs.

Le jour du treizième anniversaire d'Anakin, Obi-Wan lui offrit la pierre que Qui-Gon lui avait autrefois offert à cette occasion et qu'il avait considéré comme son bien le plus précieux durant toutes ces années, ce qui toucha et ravit son Padawan. Anakin ayant fait en peu de temps des progrès fulgurants dans différents domaines comme le maniement du sabre-laser, Obi-Wan obtient qu'il puisse fabriquer son propre sabre-laser. Ils se rendirent dans ce but sur Ilum mais alors qu'Anakin passait la traditionnelle épreuve qui le conduirait aux cristaux, le Chevalier Jedi fut également en proie à des visions, ce qui le troubla profondément.

Peu après, ils furent chargés d'effectuer une délicate mission diplomatique qui se compliqua à cause d'un esclavagiste du nom de Krayt. Au cours de la mission, Anakin fut enlevé et Obi-Wan se retrouva face à Siri Tachi, son ancienne camarade, qui avait abandonné les Jedi pour intégrer l'organisation de Krayt peu après la Bataille de Naboo. En réalité, celle-ci travaillait sous couverture sur ordre du Conseil Jedi et aida Anakin de son mieux. Finalement, Obi-Wan récupéra son Padawan, sans savoir que celui-ci avait tué une nouvelle fois sous l'emprise de la colère. Quant à Siri, elle réintégra l'Ordre Jedi et fut élevée au rang de Chevalier Jedi.

Obi-Wan faisait de son mieux pour former Anakin mais il avait souvent lui-même l'impression d'être toujours le Padawan de Qui-Gon. Il tentait de se montrer à la hauteur de son ancien Maître et de laisser Anakin faire ses propres erreurs comme lui-même l'avait fait. Malheureusement, leur relation était loin d'être aussi harmonieuse que celle qui avait uni Qui-Gon à Obi-Wan. Anakin confondait souvent le calme apparent de son Maître avec un manque d'émotion et il était si avide de lui plaire qu'il lui cachait certaines choses ou qu'il lui donnait que les réponses qu'il pensait que son Maître attendait de lui, lui disant parfois la vérité d'un certain point de vue. En - 27, alors qu'il avait quatorze ans, Anakin se lia d'amitié avec un autre Padawan, Tru Veld, ce qui ravit Obi-Wan qui s'inquiétait de l'isolement de son Padawan. Ce fut également à la même époque que commença à se manifester l'hostilité d'Anakin envers Ferus Olin, hostilité en laquelle Obi-Wan crut percevoir la même rivalité qui l'avait opposé à Siri Tachi dans leur jeunesse, avant qu'ils n'apprennent à se connaître et ne deviennent amis.

L'amitié d'Anakin pour Tru et son inimité pour Ferus se manifestèrent au cours de la même mission, lors de l'évacuation de Radnor. Il s'agissait d'une planète réputée pour son industrie d'armement de pointe qui avait été contaminée par une toxine mortelle au cours de ce qui semblait d'abord être un accident. Le Sénat devait envoyer des vaisseaux pour évacuer la population de la planète avant qu'un phénomène naturel ne disperse la toxine dans l'atmosphère de Radnor et la contamine entièrement. De son côté, le Conseil Jedi envoya quatre équipes Jedi pour mettre en place l'évacuation de toute la population avant l'arrivée des vaisseaux affrétés par le Sénat. Ces équipes Jedi étaient composées de quatre Chevaliers Jedi et de leurs Padawans respectifs : Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker ; Siri Tachi et Ferus Olin ; Soara Antana et Darra Thel-Tanis ainsi que Ry-Gaul et Tru Veld.

Au cours de la mission, les quatre Chevaliers Jedi se rendirent dans le Secteur d'Isolation, revêtus de combinaisons protectrices pour en apprendre plus sur la toxine mais ne découvrirent qu'une fois sur place qu'ils ne pouvaient pas faire demi-tour et qu'il leur était donc impossible de rejoindre leurs Padawans. Cette situation perturba Obi-Wan, qui se demandait si Anakin serait capable de travailler avec les autres Padawans. Aidés par Curi, qui s'occupait des malades, les Jedi découvrirent que la toxine n'était plus active, n'ayant qu'une courte durée de vie, et qu'elle avait été délibérément libérée pour permettre aux Avoni, qui habitaient la planète voisine de Radnor, de s'emparer de la planète et de ses armes de pointe. Malheureusement, les quatre Chevaliers furent piégés dans les canyons de Radnor avant de rejoindre la capitale et furent sauvés grâce à un plan élaboré par Anakin et Tru. Confrontés aux preuves qu'avaient réunis les Jedi, les Avoni mirent fin à leur invasion. Avant de quitter la planète, Obi-Wan déclara à son Padawan qu'il était fier qu'il ait réussi à travailler avec les autres Padawans et qu'il ait appris à se soumettre aux volontés des autres plutôt que de n'en faire qu'à sa tête. Anakin lui répondit qu'il avait bien appris cette leçon, en lui cachant que c'était seulement vrai par rapport à Tru et non pour Ferus. Celui-ci surprit d'ailleurs Anakin en flagrant délit de mensonge, ce qui ne fit qu'accentuer l'animosité d'Anakin à son égard. [...]

Alors qu'Anakin Skywalker approchait de ses dix-neuf ans, le Conseil Jedi estima que le jeune homme, ainsi que ses camarades Ferus Olin, Darra Thel-Tanis et Tru Veld, seraient bientôt prêts à passer les Epreuves Jedi. Le Conseil Jedi et les Maîtres des Padawans concernés se réunirent et décidèrent que Ferus serait le premier du groupe à passer les Epreuves. Conscient que son Padawan n'avait pas encore la maturité nécessaire pour devenir Chevalier, contrairement à Ferus, Obi-Wan approuva sans réserve la candidature de ce dernier. Mais Anakin prit la nouvelle beaucoup plus mal que ne l'avait envisagé son Maître, et décida secrètement de tout faire pour l'emporter sur son rival. Parallèlement, le Conseil Jedi s'excusa auprès d'Obi-Wan pour ne pas avoir pris au sérieux ses avertissements concernant la menace que représentait Granta Oméga et l'avertirent, ainsi que Siri Tachi, Ry-Gaul, Soara Antana et leurs Padawans respectifs, que Zan Arbor et Oméga avaient été repérés sur Korriban. [...]

On leur confia la protection de Padmé Amidala, devenue Sénatrice du Secteur de Chommell. Celle-ci avait été récemment victime d'un attentat qui avait notamment coûté la vie de sa doublure. Obi-Wan retrouva avec plaisir la jeune femme et Jar-Jar Binks mais vit d'un mauvais œil l'enthousiasme d'Anakin à retrouver son premier coup de cœur. Très vite, les Jedi durent empêcher une nouvelle tentative d'assassinat et pourchassèrent la chasseuse de primes qui avait attenté à la vie de Padmé. Malheureusement, Zam Wesell fut tuée avant d'avoir pu révéler le nom de son commanditaire. Néanmoins, grâce à l'expertise de Dexter Jettster, Obi-Wan apprit que l'arme inhabituelle qui avait tué la chasseuse de primes était un dard fabriqué sur une planète du nom de Kamino.

Etrangement, la planète ne figurait pas dans les Archives Jedi, mais il la trouva exactement à l'endroit que lui avait indiqué Dexter et découvrit, contre toute attente, qu'il était attendu. Avec stupéfaction, il écouta le Premier Ministre kaminoan, Lama Su, lui parler de l'armée clone que son peuple avait créée pour la République, à la demande du Maître Jedi Sifo-Dyas. Celui-ci étant mort à peu près à la même époque que celle où l'on avait passé commande de l'armée, Obi-Wan envisagea la possibilité que les Kaminoans aient eu affaire à un imposteur. Peu après, le Jedi fut présenté à Jango Fett, le modèle génétique des clones et comprit rapidement qu'il était l'homme en armure qui avait tué Zam Wesell sur Coruscant. Il tenta de le capturer mais Fett parvint à s'échapper. Obi-Wan le suivit jusqu'à Géonosis où il découvrit que le Comte Dooku, l'ancien Maître de Qui-Gon Jinn et l'actuel leader du Mouvement Séparatiste, complotait avec les principales factions commerciales de la galaxie pour leur faire rejoindre son mouvement. Malheureusement, le Jedi fut capturé alors qu'il transmettait ses découvertes au Conseil Jedi via son Padawan. Durant sa captivité, Dooku tenta de le convaincre de s'allier à lui contre la République, en lui disant qu'un Seigneur Sith contrôlait le Sénat. Sentant le Côté Obscur en Dooku, Obi-Wan refusa de se soumettre.

Plus tard, il fut conduit dans l'arène de Géonosis pour y être exécuté publiquement et eut la surprise de découvrir que Padmé et Anakin étaient ses compagnons d'infortune. Les trois prisonniers parvinrent à se libérer et à semer la pagaille dans l'arène mais Dooku lança alors ses droïdeka sur eux. C'est alors que deux cents Jedi firent leur apparition. Le combat fut rude et bientôt, il ne resta qu'un petit noyau de Jedi et Padmé. Alors que tout semblait perdu, Yoda fit son apparition avec une partie de l'armée clone et récupéra la plupart des survivants. Pendant que les autres Jedi menaient les troupes clones au combat, Obi-Wan et Anakin poursuivirent Dooku qu'ils rattrapèrent dans le hangar dans lequel se trouvait le vaisseau. Mais Dooku était un expert en sabre-laser et il vainquit les deux Jedi. Heureusement, Yoda intervint avant qu'il n'achève les deux Jedi mais dut le laisser partir pour les sauver quand Dooku utilisa la Force pour faire tomber une grue sur eux.

 La Guerre des Clones venait de commencer.

CHAPITRE 5: LA GUERRE DES CLONES


Un mois après la Bataille de Géonosis, le Chancelier Palpatine officialisa la place des Jedi au sein de la hiérarchie de l'armée clone. Comme bien d'autres Chevaliers et Maîtres Jedi, Obi-Wan Kenobi reçut le grade de Général tandis que son Padawan devenait commandant. Peu après, les deux Jedi furent envoyés sur Raxus Prime pour empêcher Dooku d'utiliser la Faucheuse Noire à son profit. Toujours aussi impétueux, le jeune Padawan se lança à la poursuite de Dooku, laissant son Maître affronter un nouveau type d'arme droïde des Séparatistes : les protodeka. Anakin fut capturé par Dooku qui décida de l'utiliser pour tester les effets du Moissonneur de Force sur un Jedi. Anakin évita l'onde de choc de l'arme à quelques centimètres près et parvint à s'enfuir, puis à contacter la République. Obi-Wan et Anakin participèrent ensuite à la Bataille de Thule au cours de laquelle le Padawan parvint à détruire la Faucheuse Noire.

Deux ans et cinq mois après la Bataille de Géonosis, Taly Fry contacta l'Ordre Jedi et la République pour leur proposer d'acheter sa dernière invention, un briseur de code infaillible, avant de la proposer aux Séparatistes. Quand le nom de Taly fut prononcé, les événements qu'Obi-Wan s'était efforcé d'oublier depuis vingt ans lui revinrent brusquement en mémoire, en particulier les tendres moments passés avec Siri. Lorsqu'il apprit que Padmé allait les accompagner en tant que représentante mandatée du Sénat, Obi-Wan fit grise mine, car il voyait d'un mauvais œil l'amitié qui liait la séduisante jeune femme à son Padawan et fut très surpris quand Anakin exprima devant le Conseil Jedi son désir de voir un autre Sénateur être chargé de cette mission. Padmé s'étant elle-même portée volontaire auprès du Chancelier, le demande d'Anakin fut déboutée. En compagnie de la Sénatrice ainsi que de Siri Tachi, Obi-Wan et Anakin se rendirent sur Génian où se trouvait le laboratoire ultra-sécurisé de Taly Fry. Celui-ci accepta de leur vendre son invention en échange notamment d'une importante somme d'argent et à la condition qu'ils démasquent l'espion qui se trouvait dans son équipe en vingt-quatre heures. Les Jedi découvrirent l'espion - ou plutôt l'espionne - mais ne purent l'empêcher de donner un des prototypes du briseur de code à Magus, qui opérait cette fois encore pour le compte de Passel Argente. Heureusement, Taly avait introduit un bug dans ce prototype pour piéger l'espion et détenait le seul autre prototype. Les trois Jedi, ainsi que Padmé et Taly, partirent sur-le-champ pour Azure où des scientifiques de la République devaient examiner le briseur de code. Durant le voyage, Obi-Wan et Siri évoquèrent pour la première fois depuis vingt ans ce qui s'était passé entre eux...

Malheureusement, les Séparatistes découvrirent la supercherie de Taly ainsi que leur localisation et attaquèrent Azure en force. Tandis qu'Anakin dirigeait la flotte en vol, Siri et Obi-Wan restèrent au centre de commandement. Sentant l'imminence de la défaite de la République, Obi-Wan conseilla au responsable du spatioport, le Général Solomahal, de confier le briseur de code à son meilleur pilote et de l'éloigner au plus vite d'Azure, puis d'ordonner l'évacuation mais celui-ci refusa, persuadé que la victoire lui était assurée. Durant la bataille, le vaisseau qui ramenait Padmé et Taly sur Coruscant fut pris pour cible par Magus et dut faire demi-tour pour atterrir en catastrophe. Tandis que Siri prenait Padmé à bord de son chasseur, Obi-Wan fit de même avec Taly. Leur chasseur fut harcelé par le vaisseau de Magus, qui en voulait toujours à la vie de Taly. Pour les aider, Siri exécuta une manœuvre délicate en positionnant son chasseur à l'envers et en demandant à Padmé d'ouvrir le cockpit pour qu'elle saute sur le vaisseau de Magus. Une fois accrochée au vaisseau du chasseur de primes, Siri se fraya un passage dans la coque avec son sabre-laser, endommageant le vaisseau qui s'écrasa. Lorsqu'il se précipita à son secours, Obi-Wan découvrit que son amie avait été atteinte par des tirs de blaster et voulut la soigner, mais Siri l'interrompit, consciente que sa fin était proche. Elle plaça ensuite dans sa main son bien le plus précieux, un cristal de chaleur, en lui disant qu'ainsi elle serait toujours avec lui et lui avoua qu'elle l'avait toujours aimé, avant de s'éteindre. Obi-Wan manqua de sombrer du côté obscur. Le Jedi s'avança alors vers Magus, qui avait survécu au crash, et alluma son sabre-laser avec une expression inquiétante sur le visage. Alors que tous pensaient qu'il allait abattre Magus - y compris Anakin qui était arrivé entre temps - Obi-Wan renonça en disant à son ennemi qu'il n'était pas un assassin sans âme contrairement à lui et demanda à ce qu'on emmène le chasseur de primes en tant que prisonnier de guerre. Quand au briseur de code, il fut détruit, ainsi que le laboratoire contenant toutes les notes de Taly, ce qui rendait fort peu probable la réalisation d'un nouveau prototype…

CHAPITRE 5: MAÎTRE JEDI & MEMBRE DU CONSEIL.

Un mois plus tard, le Conseil Jedi accueillit Obi-Wan en son sein en raison de sa conduite héroïque durant la guerre en cours. Il fut alors élevé au rang de Maître Jedi, un Chevalier ne pouvant siéger au Conseil Jedi (la seule exception connue alors ayant été Ki-Adi-Mundi durant une période indéterminée). Peu après, Obi-Wan se fabriqua un nouveau sabre-laser puis profita de sa nouvelle position pour appuyer la promotion de son Padawan au rang de Chevalier. Cette motion fut acceptée et Anakin fut adoubé durant une cérémonie intime devant le Conseil Jedi au complet. Bien qu'Anakin ne soit plus son Padawan, les deux Jedi continuèrent à effectuer la plupart de leurs missions ensemble et leur relation évolua en une amitié fraternelle, bien qu'Anakin continua souvent d'appeler Obi-Wan Maître.

Un mois après avoir intégré le Conseil, Obi-Wan retrouva sur le Titavian IV son ami d'enfance, Quinlan Vos, qui était devenu un Jedi renégat durant la guerre. Celui-ci lui révéla qu'il était en réalité un espion à la solde du Conseil Jedi et qu'il avait fait croire qu'il avait basculé du Côté Obscur pour gagner la confiance du Comte Dooku. Malgré son scepticisme, Obi-Wan décida de lui accorder le bénéfice du doute. Après qu'ils se soient échappés du Titavian IV où ils avaient dû affronter côte à côte Asajj Ventress et le Jedi Noir Tol Skorr, ils rejoignirent la flotte républicaine qui se trouvait au dessus de Rendili. Plus tard, ils participèrent tous deux à la Bataille de Rendili qui s'acheva par la reddition de la Flotte de Défense de Rendili, cette dernière intégrant par la suite la Marine Républicaine, comme toutes les autres flottes planétaires. De retour au Temple Jedi, Obi-Wan participa aux délibérations pour déterminer si Quinlan Vos avait ou non succombé au Côté Obscur durant sa longue infiltration du camp séparatiste. Alors que le Maître Jedi jouait un rôle décisif dans la décision du Conseil de réintégrer Vos l'Ordre Jedi après une période consacrée au repos et à la méditation, Anakin Skywalker affrontait Asajj Ventress près du Sénat et utilisait la Force, en proie à la colère, pour la précipiter dans le vide.

Bien qu'Anakin soit convaincu que Ventress avait trouvé la mort à l'issue de leur duel sur Coruscant, Obi-Wan était quant à lui persuadé que la Jedi Noire était toujours en vie et mena sa propre enquête pour la retrouver. Il trouva des éléments qui les conduisirent, Anakin et lui, à un vaisseau dans lequel ils retrouvèrent face à Durge. Celui-ci prétendit qu'il les avait attirés dans un piège et que Ventress était réellement morte, mais ils découvrirent après la mort du chasseur de primes des éléments indiquant que celui-ci avait déposé un autre agent de Dooku sur Boz Pity. Ils se rendirent sur place, accompagnés par une dizaine de Jedi, ainsi que par Alpha et de nombreux soldats clones. Durant la bataille, Obi-Wan retrouva Ventress et tenta, sans succès, de la convaincre de renoncer aux enseignements des Sith, car ce qu'il savait d'elle lui faisait penser qu'elle n'était pas foncièrement mauvaise. Finalement ce furent les agissements de ses propres alliés qui ouvrirent les yeux de la Jedi Noire, lorsque Dooku ordonna à un Garde Magna de la tuer. Après avoir tenté une dernière fois de tuer Obi-Wan et en avoir été empêché par Anakin, elle s'éteignit dans les bras d'Obi-Wan - du moins en apparence - en lui indiquant que la défense de Coruscant serait la clé pour vaincre Dooku… 

Environ trois ans après Géonosis, Obi-Wan et Anakin conduisirent une série d'attaques pour éliminer des bases séparatistes qui demeuraient sur les colonies neimoidiennes. Alors qu'ils venaient d'achever une mission sur Nelvaan, les deux Jedi furent rappelés d'urgence sur Coruscant qui venait d'être attaquée par le Général Grievous, lequel était parvenu à "capturer" le Chancelier Palpatine. Aux commandes de deux Intercepteurs Jedi Actis Eta-2, Obi-Wan et Anakin se frayèrent un passage jusqu'à la Main Invisible, le vaisseau amiral de Grievous et parvinrent à aborder le croiseur. Grâce à R2-D2, les deux Jedi localisèrent l'endroit où se trouvait le Chancelier et découvrirent près de lui Dooku qui les attendait. Obi-Wan et Anakin firent équipe contre le redoutable Seigneur Sith mais le Maître Jedi fut assommé lorsque Dooku le poussa contre un mur avec une grande violence. Quand Obi-Wan reprit conscience, le Chancelier avait été libéré et Dooku était mort, tué par Anakin. Le trio fut par la suite capturé par Grievous mais ils parvinrent à mettre le général cyborg en fuite grâce à R2-D2, puis à se poser sains et saufs sur Coruscant.

Sous la pression de Palpatine, le Conseil Jedi accepta Anakin dans son sein pour le représenter mais refusa de lui conférer le rang et les privilèges d'un Maître Jedi. Lors de la même session du Conseil, Obi-Wan fut chargé, et lui seul, de capturer le Général Grievous qui était depuis la mort de Dooku le leader des Séparatistes. Une fois seul avec lui, Obi-Wan tenta d'expliquer à Anakin, que c'était son amitié avec Palpatine et sa propre inaptitude à se maîtriser qui avaient conduits le Conseil Jedi à lui refuser le rang de Maître Jedi, avant de lui révéler que les membres du Conseil avaient accepté sa nomination pour qu'il leur rapporte les faits et gestes de Palpatine, qu'ils soupçonnaient d'être sous l'influence de Dark Sidious. Inquiet pour Anakin, Obi-Wan alla trouver Padmé pour évoquer la période difficile que traversait Anakin et l'encourager à ne pas se dresser entre lui et l'Ordre Jedi car il était parfaitement conscient des sentiments qui les unissaient, sentiments qui ne les mèneraient jamais à rien mais leur conversation fut interrompue lorsque Mace Windu informa le Maître Jedi que les Renseignements clones avaient localisé le Général Grievous. Malheureusement, sa visite à Padmé n'allait contribuer qu'à accroître la paranoïa d'Anakin…

 Accompagnés de trois bataillons clones, dont le 212ème Bataillon d'Attaque, et le Commandant Cody, Obi-Wan Kenobi partit pour Utapau. Il se rendit sur la planète seul, afin de localiser et d'occuper Grievous pendant que ses troupes se mettaient en position. L'Administrateur du Port, Tion Medon, l'informa discrètement à son arrivée que Grievous et les leaders séparatistes occupaient son monde et que le Jedi était attendu. Obi-Wan fit semblant de quitter Utapau et se procura une monture, un varactyl du nom de Boga. Puis, il trouva Grievous et l'affronta. Durant leur duel, le cyborg se montra particulièrement sûr de lui, se vantant d'avoir été instruit dans l'art du sabre-laser par Dooku en personne et utilisant quatre sabres-laser à la fois, mais Obi-Wan prit l'avantage grâce à la Force et à sa parfaite maîtrise du Soresu. Quand les soldats clones firent leur apparition et déclenchèrent la Bataille d'Utapau, Grievous prit la fuite comme à son habitude, poursuivit par Obi-Wan qui n'avait pas l'intention de lui permettre de s'échapper une nouvelle fois. Le Maître Jedi le rattrapa avant qu'il n'atteigne son chasseur mais perdit son sabre-laser durant la poursuite, lequel fut récupéré un peu plus bas par Cody. Bien que Grievous ait l'avantage de la puissance physique, Obi-Wan le vainquit en lui tirant dessus avec son propre blaster, que le Général avait laissé tombé au cours de leur affrontement.

La mort de Grievous mettait virtuellement fin à, la guerre, mais il restait encore de nombreux droïdes de guerre sur Utapau. Juché sur Boga, Obi-Wan rejoignit Cody qui lui rendit son sabre-laser, puis se jeta dans la bataille. A l'insu du Jedi, l'Ordre 66 fut promulgué peu après par Palpatine et comme la plupart des Jedi à travers la galaxie, Obi-Wan fut pris pour cible par ses propres hommes. Il fut l'un des rares à en réchapper et parvint à quitter la planète à bord du chasseur de Grievous. Peu après, il fut contacté par Bail Organa qui lui demanda de les rejoindre, Yoda et lui, sur le Tantive IV. Là, Obi-Wan apprit que les clones s'étaient retournés contre leurs officiers Jedi dans toute la galaxie et que le Temple avait été attaqué. Les deux Jedi décidèrent de retourner sur Coruscant pour modifier le signal codé qui rappelait tous les Jedi au Temple. Sur place, Obi-Wan fut horrifié de voir les nombreux corps qui gisaient dans les couloirs du Temple, y compris ceux des plus jeunes recrues de l'Ordre Jedi, dont certains avaient étrangement péri sous la lame d'un sabre-laser. Au fond de lui-même, Obi-Wan savait ce qui s'était passé, mais il voulut à tout prix regarder les enregistrements holographiques du Temple, après avoir accompli sa mission, pour en avoir le cœur net. Ses pires craintes se révélèrent fondées : Anakin avait activement participé au massacre du Temple après avoir succombé au Côté Obscur et être devenu le nouvel apprenti de Dark Sidious sous le nom de Dark Vador.

 Lorsque Yoda lui déclara qu'ils devaient éliminer les Sith, Obi-Wan demanda à affronter Palpatine, se refusant à tuer Anakin, mais Yoda lui répondit qu'il ne faisait pas le poids face à Sidious, avant d'ajouter que le garçon qu'il avait formé était mort, consumé par Dark Vador. Se fiant à son intuition, Obi-Wan alla trouver Padmé et lui apprit qu'Anakin était devenu un Seigneur Sith et qu'il avait assassiné jusqu'aux enfants du Temple. Bien qu'ébranlée, Padmé ne put pas se résoudre à le croire et refusa de lui révéler où se trouvait Anakin en comprenant qu'il avait l'intention de le tuer. Obi-Wan réalisa alors que Padmé - qui portait une robe moins ample qu'à l'ordinaire - était enceinte et qu'Anakin était le père de son enfant. Peu après, Padmé décida de retrouver Anakin sur Mustafar, espérant que celui-ci allait apaiser ses doutes. Peu avant le départ de son esquif, Obi-Wan se glissa à bord pour qu'elle le conduise à Vador…

La rencontre entre les deux amants tourna rapidement au cauchemar, lorsque Padmé comprit qu'Anakin était bel et bien devenu le monstre que lui avait décrit Obi-Wan. Quand Anakin se rendit compte de la présence de son ancien Maître, il se retourna contre celle au nom de qui il avait succombé au Côté Obscur et utilisa la Force contre elle. Les deux anciens camarades se lancèrent alors dans un long et violent duel sur ce monde volcanique. Après avoir traversé un fleuve de lave, Obi-Wan supplia Anakin de mettre fin à ce combat qu'il ne pouvait pas gagner, mais celui-ci, plus arrogant que jamais, refusa de se rendre et l'attaqua. En un seul mouvement de sabre-laser, Obi-Wan trancha le bras et les jambes d'Anakin. Le Maître Jedi ramassa ensuite le sabre-laser de son ancien apprenti et lui exprima sa déception devant le chemin qu'il avait choisi de suivre et d'avoir plongé la Force dans les ténèbres alors qu'il était l'Elu. Alors qu'il s'enflammait, Anakin cria sa haine envers Obi-Wan.

 Celui-ci songea à l'achever pour mettre fin à ses souffrances, mais n'éprouvait aucune compassion à son égard. Sentant que Palpatine approchait, ce qui ne lui laissait que le temps de s'enfuir, Obi-Wan retourna au vaisseau de Padmé, persuadé qu'Anakin ne pourrait jamais survivre à ses terribles blessures. La jeune femme avait été porté à bord par R2-D2 et C-3PO et, après s'être assuré de son état, Obi-Wan programma le point de rendez-vous avec Yoda et Bail Organa avant de laisser les commandes à C-3PO, ne se sentant pas la force de piloter. Une fois arrivé à Polis Massa, il prit Padmé dans ses bras et la conduisit le plus rapidement possible au centre médical. Là, le Maître Jedi et ses compagnons apprirent que, bien qu'elle soit en parfaite santé, la jeune femme se mourrait. En ami fidèle, Obi-Wan se tint auprès d'elle pendant son accouchement, lui apportant son soutien tandis qu'elle mettait au monde des jumeaux qu'elle baptisa Luke et Leia. Mais à peine Leia était-elle née que Padmé rendit son dernier souffle en murmurant qu'il restait du bon en Anakin…

 Peu après, Yoda déclara qu'il était plus sage de séparer les jumeaux afin de les protéger de l'Empereur. Tandis que Bail Organa proposait d'adopter Leia, Obi-Wan accepta d'emmener Luke sur Tatooine pour le confier à la famille d'Anakin et de rester sur place pour veiller de loin sur l'enfant. Avant qu'ils ne se séparent, Yoda apprit à Obi-Wan qu'il recevrait sur Tatooine l'enseignement de son défunt maître, Qui-Gon Jinn, qui pouvait communiquer depuis l'au-delà grâce à l'enseignement des Whills.

CHAPITRE 6:  UNE NOUVELLE ÈRE COMMENCE...


   


 

         



Dernière édition par Obi-Wan Kenobi le Sam 13 Juin - 18:36, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Obi-Wan Kenobi ◆ Hello, there !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Dark Age :: 
 :: Corbeille
-