Partagez | 
 

 I'm supposed to betray you... Please make it easy!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Aldis Eyverndóttir


⌘ Mes Aventures : 47
⌘ Crédits : 948
⌘ Localisation : Coruscant
⌘ Humeur : Plus motivée que jamais


Feuille de personnage
⌘ Compétences:
⌘ Inventaire:
⌘ Relations:

MessageSujet: I'm supposed to betray you... Please make it easy!   Jeu 17 Sep - 19:43

I'm supposed to betray you... Please make it easy!
Aldis & Sujay



    « Tu as été superbe ! »

Avait dit Jammarss en emmenant Aldis vers le vaisseau de son nouvel acquéreur. Comme ils l’avaient souhaité, elle venait tout juste d’être achetée par Sujay Vanara, un Jedi noir qui se faisait doucement une place au sein de l’Empire. Sans compter que sa famille était déjà influente ce qui offrait à la jeune femme une place de choix. D’ici quelques minutes, elle allait se retrouver seule dans la gueule du loup, seule avec pour mission de fouiner et de ramener des informations à la résistance. Il était difficile d’estimer si tout cela serait d’un grand intérêt mais au moins ça lui donnait l’impression d’être utile, d’aider les siens à rétablir l’ordre. Il ne lui restait que son frère, elle avait promis à sa mère de veiller sur lui maintenant qu’ils étaient réunis, c’était sa façon de le faire. Arrêter tout ça au plus vite pour mettre fin à la chasse au Jedi, rétablir l’ordre pour que plus personne ne souffre ou ne meure de façon prématurée. Comme sa mère ou son père… Aldis ne voulait plus souffrir de la sorte et elle était prête à mourir pour faire avancer les choses.

    « Je te dois tout Jam’s. J’espère que nous aurons gain de cause. »

La nouvelle esclave monta dans le vaisseau de son nouveau maître puis elle fut envoyée dans un drôle d’endroit, loin du jeune Jedi Noir, isolée et déçue. Dans la salle dédiée au linge, elle ne voyait pas grand monde. C’est elle qui allait chercher les vêtements sales et les tissus à laver mais elle passait son temps dans cette grande pièce pleine de robots ménagers. Son rôle était de les entretenir et de vérifier qu’ils fassent bien leur ouvrage. Il y avait quelques autres domestiques avec elle en réalité… Mais ils ne parlaient pas la langue de leur maître et ne pouvait donc rien lui dire de plus. Sans compter qu’elle ne voulait pas perdre sa couverture ou les mettre en danger… Alors elle attendait, jour après jour, que quelque chose se passe, réparant ses robots sans âme, pliant le linge, cousant les déchirures… Elle n’était pas mal lotie mais elle était très loin de pouvoir réaliser sa mission et cela la minait au plus haut point. Malgré ses tentatives de fouiner un peu en allant chercher ce qu’elle devait prendre, elle ne trouvait rien d’utile, comme si tout était soigneusement caché aux esclaves de plus en plus nombreux dans la demeure.

    « Hey toi ! Le maître te demande. »

Aldis ne savait pas vraiment qui était cet homme. Un soldat ? Un autre esclave ? Quoi qu’il en soit il l’emmena dans un garage où un magnifique vaisseau était garé. Il ne semblait pas abimé de l’extérieur mais l’homme lui expliqua qu’il était hors de fonction et que leur maître avait demandé explicitement à ce qu’elle y jette un œil. D’autres s’y était cassé le nez visiblement : il y avait plein de chiffons sales, de pièces à droite à gauche. La jeune femme connaissait bien ces engins, c’était son véritable travail et sa passion. L’homme disparut et elle se plongea dans la machine. Sa tenue d’esclave était propre mais il ne s’agissait que d’un tissu grossier qu’elle n’aurait pas de peine à jeter si besoin. Et puis, ils étaient bien traités, on lui donnerait d’autres vêtements, elle n’en doutait pas. Plongée dans son nouveau travail, elle ne réalisa pas qu’elle était observée, et pas par n’importe qui en plus…

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sujay Vanara


⌘ Mes Aventures : 27
⌘ Crédits : 884


Feuille de personnage
⌘ Compétences:
⌘ Inventaire:
⌘ Relations:

MessageSujet: Re: I'm supposed to betray you... Please make it easy!   Ven 18 Sep - 0:41


I'm supposed to betray you...

Please make it easy!
.


« Je suis désolé maitre mais… »
« Hors de ma vue… »
« Je peux essayer de…
« NON ! » dit-il haussant la voix alors qu’il se levait pour dominer le serviteur. « Dis à la femme qui s’occupe du linge de te remplacer. »
« Aldis ? »

Le jedi noir ne répondit rien en signe d’affirmation, il ne souhaitait pas prononcer son nom à haute voix comme si cela lui était interdit. L’homme déguerpi rapidement sans doute parti obéir à l’ordre direct de son maitre. Il aurait pu lui demander plus tôt d’intervenir sur son vaisseau puisqu’elle semblait avoir des capacités dans le domaine d’après l’esclavagiste mais vu le « coup de foudre » sadique que frère avait eu pour elle, il avait préféré la cacher à ses yeux, dans une tache ou elle n’aurait pas à le croiser seule ou du moins à le faire changer de proie depuis longtemps.

Il resta quelques minutes penseur, se demandant si c’était une bonne idée de céder à sa curiosité et d’observer l’esclave de plus près. Certes, elle était sienne, il pouvait en disposer comme il en voulait, ses frères se seraient d ‘ailleurs moquer de son comportement et c’était bien pour cela qu’il feintait une totalement ignorance, du moins c’est ce qu’il pensait.
Il perçut son arrivée et aussitôt, Sujay s’installa dans un coin sombre de la pièce, utilisant ses dons de dissimulation pour passer inaperçu, pouvant à loisir l’observer. Le marchant n’avait pas exagéré en disant qu’elle avait des connaissances et il fut surpris de voir à quelle point, elle sembla revivre en trafiquant le vaisseau. Un sourire fugace apparu sur ses lèvres, satisfait d’avoir trouvé quelques choses qui pouvaient lui plaire. Pourtant, son enthousiasme s’éteint rapidement, une voix intérieur lui rappela qu’il n’avait pas à se soucier de ce qu’elle pouvait aimer ou pas, elle était là pour répondre aux besoins de la famille et c’était tout… Il resta ainsi de longues minutes partagé, luttant intérieurement entre l’idée qu’être agréable avec une servante dévouée était normal et que la normalité était qu’il pouvait disposer d’elle comme il le souhaitait.

« Le vaisseau volera-t-il bientôt ?» demanda-t-il finalement en sortant de son anonymat.

Il s’approcha un peu plus du vaisseau, observant celui-ci plutôt que de poser les yeux sur elle. A vrai dire, il s’exaspérait lui-même. A quoi bon l’interpeller si c’était à présent pour fuir tout contact avec elle. Il posa une main dessus, avant de finalement se décider à la regarder, cachant sa curiosité sur ses capacités à réparer son vaisseau. S’il savait le piloter, la mécanique n’était pas son domaine, la majeure partie de sa vie fut consacrée au combat et à la connaissance comme tous les padawans qui furent formés à l’époque ou le temple existait encore. Sa famille s’était chargée par la suite de le former à l’art de la politique et du commerces. Tout ce qui pourrait lui permettre de s’élever à son tour dans l’empire en étant plus qu’un simple bras armé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aldis Eyverndóttir


⌘ Mes Aventures : 47
⌘ Crédits : 948
⌘ Localisation : Coruscant
⌘ Humeur : Plus motivée que jamais


Feuille de personnage
⌘ Compétences:
⌘ Inventaire:
⌘ Relations:

MessageSujet: Re: I'm supposed to betray you... Please make it easy!   Ven 18 Sep - 10:23

I'm supposed to betray you... Please make it easy!
Aldis & Sujay



Aldis n’avait plus vraiment réparé de vaisseau depuis avant la guerre ; ou du moins, plus comme ça, plus au calme dans un garage sur équipé, plus juste ‘pour le plaisir’. Pendant la guerre, elle avait fait avec les moyens du bord, souvent dans l’urgence et sous les coups de feu. Pour la résistance il lui arrivait de s’occuper de quelques réparations mais ils ne disposaient pas de tous les éléments et ils n’avaient jamais beaucoup de temps. Pour la première fois depuis son arrivée ici, elle se sentait chez elle, une sensation qu’elle n’avait plus réellement connue depuis la mort de sa mère. L’odeur du moteur, la fraicheur des pièces sous ses doigts… Et ce calme, cette minutie… Ce métier coulait dans ses veines, le vaisseau lui parlait, elle le comprenait.

Malgré tout, elle était un peu déçue car les dégâts n’étaient tout de même pas très importants et que la réparation n’allait pas durer des heures. De toute façon son maître ne lui aurait certainement pas donné des heures… En vue de ce qu’elle voyait, d’autres avaient essayé et s’était sûrement retrouvés renvoyés car ils étaient trop lents (et un peu incompétents quand même, d’après les dégâts ajouté au problème de base)… Alors, habilement, elle changeait les pièces de place, resserrer des boulons, rebranchait des câbles. On aurait presque dit un petit ballet bien orchestré, un tour de magie. Ses yeux étaient plongés sur son œuvre, eux et tous ses autres sens. Assez pour qu’elle n’entende que la fin de la phrase prononcée par cette voix légèrement familière.

Elle sursauta et manqua de se cogner la tête contre la coque du vaisseau. Rapidement, elle fit descendre l’escabeau volant sur lequel elle était perchée et épousseta un peu sa tenue. C’était lui, le Jedi noir pour qui elle travaillait, lui en personne ! Il ne lui avait pas adressé la parole depuis leur rencontre mais sa voix l’avait tout de même marquée. Une voix profonde mais étrangement douce… Humblement, elle s’inclina devant lui, excellent moyen de ne pas le regarder dans les yeux. Pourquoi ? Parce qu’elle ne voulait pas qu’il puisse lire en elle et aussi parce qu’elle se souvenait trop bien de leur couleur magnifique. Aldis avait beaucoup pensé à cette première rencontre pendant ses longues heures de labeur… Et plus le temps passait moins ses pensées lui semblaient professionnelles.

Après tout, il l’avait sauvé ! Et cette voix, ses yeux… Il ne semblait pas aussi cruel qu’elle ne l’avait imaginé, pas aussi mauvais… Et si elle était entrain de trahir un rebelle inavoué ? Et si le coup de foudre existait vraiment, frappant toujours les mauvais cœurs au mauvais moment ? Imperceptiblement, elle secoua la tête, il fallait qu’elle lui réponde, il n’aimait sans doute pas attendre et il avait sûrement besoin d’une réponse… La jeune femme se racla la gorge, gardant la tête baissée mais adoptant une voix claire et parfaitement audible. Il ne fallait pas le décevoir, il ne fallait pas détruire sa couverture… La pression monta en elle et son cœur s’accéléra. Mais était-ce la peur ou ce regard posé sur elle ?

    « Oui Maître, je pense pouvoir le réparer dans l’heure. Il s’agit d’un problème fréquent sur ces modèles mais peu de personnes le savent. J’ai eu la chance de travailler pour un garage sur Tatooine, j’y ai appris beaucoup. »

Il fallait bien qu’elle justifie ses connaissances en la matière et elle ne pouvait décemment pas dire qu’elle avait un diplôme de pilotage avec une mention spéciale en réparation ! Ni même que son père était devenu un mécanicien de renon, spécialisé dans la réparation de vaisseaux et de droïdes ! Alors être une esclave sur Tatooine, dans un garage, lui avait semblé être une bonne explication. Sans compter que Tatooine regorgeait d’esclaves, c’était parfaitement crédible. Son cœur battant toujours trop fort, ses mains sales dans le dos et la tête baissée, Aldis attendait la réponse de son maître. Elle aurait voulu retourner immédiatement au travail pour lui prouver son efficacité mais il ne l’avait pas autorisé à disposer. Jam’s lui avait dit d’être docile, de ne rien faire sans y être autorisée au préalable… Un précepte qu’elle suivait avec grand soin depuis son arrivée.

    « Souhaitez-vous que je vous montre ? »

Avait-elle ajouté sans vraiment y réfléchir. Qu’elle idiote ! Qu’en avait-il à faire du problème ? Il était un maître Jedi, pas un bidouilleur de vaisseau ! Aldis se mordit la langue très fort pour tenter de faire disparaître le sentiment de stupidité, en vain. Gênée, elle s’inclina plus humblement encore et s’excusa d’une voix presque tremblante. Elle sur-jouait un peu, il ne fallait pas le nier, mais il fallait bien ça pour faire passer une bourde pareille ! Ses mains se serrèrent dans son dos, assez pour qu’elle sente ses ongles dans sa peau. Pourvu qu’il ne le prenne pas trop mal… Même si, au fond, c’était une bonne idée : S’il restait avec elle cela lui permettrait sûrement d’en apprendre un peu plus et donc de remplir plus correctement sa véritable mission… Mais il pouvait aussi se fâcher et la renvoyer, ou pire même, la confier au frère… Elle frissonna et resta immobile jusqu’à sa réponse.    

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sujay Vanara


⌘ Mes Aventures : 27
⌘ Crédits : 884


Feuille de personnage
⌘ Compétences:
⌘ Inventaire:
⌘ Relations:

MessageSujet: Re: I'm supposed to betray you... Please make it easy!   Ven 18 Sep - 11:41


I'm supposed to betray you...

Please make it easy!
.


La tête haute, les bras croisés dans le dos, Sujay essayait d’avoir le plus de consistance possible quand elle s’adressa à lui. Lui parlant de son passé, de ses compétences. Cela devrait normalement être des sujets rassurants pour elle alors pourquoi sentait-il une nervosité croissante en elle ? Il tenta d’utiliser ses dons sur elle afin d’en savoir plus sur son trouble mais elle le désarçonna soudainement, coupant court au lien qu’il avait commençait à tisser entre eux pour saisir le cœur de sa confusion.

Elle lui proposait de lui montrer le problème. Lui qui ne connaissait rien à la mécanique, sans doute allait il se ridiculiser s’il ne comprenait un mot de ce qu’elle lui avançait. Il chercha une façon de se sortir de cette situation sans la remettre à sa place abruptement. Une réaction qui aurait sans aucun doute fait enrager son frère, adepte du letmotiv « prends et fais ce que tu veux ».

A nouveau, elle se fit plus petite et soumise sans qu’il n’ait prononcé un mot ou réagit à ses paroles. Il était habitué à inspirer la peur et à se faire craindre mais en général, ses actes et ses paroles justifiait un tel comportement. Sans doutes les autres esclaves devaient parler entre eux et devait reporter les exigences et les colères du maitre. Il réfléchit sérieusement à sa proposition. Tiraillé par plusieurs envies. Celle de profiter de cette occasion pour apprendre à mieux la cerner, lui montrer qu’elle n’avait rien à craindre de lui au vu de son comportement irréprochable. Dans autre côté, c’était se montrer déplacer et faible que de faire ce genre de choses. Depuis quand un maitre répondit-il favorablement à la demande d’un esclave ? D’un autre côté, il devait s’avouer à lui-même qu’il l’avait fait venir afin de trouver une excuse de passer du temps avec elle.

« Très bien. Montre-moi. » Lui répondit-il alors qu’il montait à ses cotés sur la passerelle.

Il jeta un rapide coup d’œil à la caméra de surveillance dans le garage et d’un mouvement de la main discret pendant qu’elle manœuvrait l’appareil, il utilisa son pouvoir de télékinésie pour légèrement bouger l’angle de vue, de manière à disparaitre du champ de vision. Sujay n’était peut être absolument pas objectif avec sa famille. Attaché à eux plus que de raison, ils étaient après tout le dernier pilier de l’ancien jedi dans cette galaxie. Entrés tard dans sa vie, ils ne connaissaient d’eux qu’une part infime de leur histoire en fin de compte mais assez pour savoir que si Eloy tombait sur ce genre d’enregistrement, il ne manquerait pas de prendre des mesures sévères. Si l’emportement de Sujay pouvait lui faire faire des choses terribles, il devait s’avouer à lui-même qu’une part de son enseignement restait ancrée en lui comme une tache indélébile, le rendant sans doute faible aux yeux de sa famille. Les émotions étaient encore un concept qu’il n’avait pas appris à gérer malgré les années qui s’étaient écoulés depuis qu’il avait quitté l’ordre jedi. Peut-être que ses frères les utiliseraient de manières trop puissantes pour qu’il ne puisse totalement les assimiler comme une véritable force. Il ne pouvait nier que les emportements qu’il avait eu à de nombreuses reprises avaient augmenté ses pouvoirs mais dans ce cas-là, comment savoir quand devait il y succomber ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Aldis Eyverndóttir


⌘ Mes Aventures : 47
⌘ Crédits : 948
⌘ Localisation : Coruscant
⌘ Humeur : Plus motivée que jamais


Feuille de personnage
⌘ Compétences:
⌘ Inventaire:
⌘ Relations:

MessageSujet: Re: I'm supposed to betray you... Please make it easy!   Ven 18 Sep - 13:33

I'm supposed to betray you... Please make it easy!
Aldis & Sujay



Le jeune homme semblait hésiter et ce n’était pas sans inquiéter Aldis. Sa proposition était folle et les réactions pouvaient être très diverses bien qu’elle n’en envisage peu de positives… Quoi qu’elle ne lui avait pas non plus demandé la lune après tout ! Ce n’était qu’une humble proposition pour qu’il puisse comprendre le problème et éventuellement le résoudre seul s’il en avait un jour le besoin. Le problème était fréquent sur ces modèles et il n’était pas rare que la panne revienne de temps en temps. Certes, un simple droïde de bord pourrait arranger ça mais elle était bien placée pour savoir qu’il n’y en avait pas toujours à disposition et qu’il fallait parfois faire dans l’urgence. Une situation qui n’arrivera sûrement pas au Jedi en fait… De toute façon, la question était lancée et elle ne pouvait plus qu’espérer.

Toujours immobile, elle sentait le regard de son maître sur elle. Une attention toute particulière qui l’inquiétait un peu plus car elle connaissait bien les pouvoirs des Jedis… Une chance d’ailleurs car elle avait quelques bases pour cacher ce qu’il pouvait chercher. Un entraînement fourni par son frère pendant la guerre et surtout après. Ce n’était pas parfait, Aldis n’était que très peu sensible à la force, mais ça serait suffisant pour la protéger quelques temps. D’ailleurs la question semblait avoir déconcentré son interlocuteur qui ne tentait vraisemblablement plus de la sonder. Puis soudain, le choc, sa voix qui résonne dans la pièce et la chaleur de son corps proche du sien. Il était monté sur la plateforme et accepter sa requête. Le cœur de la jeune femme accéléra un peu plus mais cette fois c’était à cause de la proximité.

De nouveau, imperceptiblement, elle secoua la tête, s’occupant l’esprit en manipulant la plateforme pour les faire monter jusqu’au vaisseau. Aucun homme ne lui avait fait cet effet là avant… Elle préférait mettre cela sur le compte de la peur, sur sa mission périlleuse, c’était le plus logique, rationnel. Heureusement, le trajet n’était pas long et elle put rapidement se replonger dans quelque chose qu’elle connaissait vraiment, un sujet rassurant et réel. De nouveau un peu plus confiante, elle poussa les quelques câbles qui gênaient leur vision puis elle osa enfin se retourner vers Sujay. Il était tout proche, tout aussi charmant que dans ses souvenirs. Ses yeux bleus, ses cheveux sombres… Elle frissonna de nouveau puis reposa son regard sur l’engin pour lui montrer du doigts deux gros câbles qui semblaient  pourtant bien brancher.

    « Le problème d’origine est là mais, comme vous pouvez le voir, il n’est pas visible. Il s’agit juste d’un faux contact qui est du à la taille des câble d’origine. Je vais les remplacer pour que ça n’arrive plus mais, si jamais, il suffit de les débrancher et de les rebrancher correctement. Il y a quelques autres petites réparations à faire pour que l’appareil soit comme neuf mais ça ne prendra que quelques minutes. »

Tout en expliquant, elle avait manipulé les câbles avec précision. Un jeu d’enfant pour elle mais les autres avaient démonté d’autres pièces et branché d’autres câbles, cherchant la panne ailleurs, dans des lieux aussi improbables que complexes. Des modifications qu’elle allait devoir réparer mais qui ne devrait pas lui prendre plus de temps que le remplacement des câbles inadaptés. Allait-il l’assister pendant tout ce temps ? Elle n’en avait aucune idée et son cœur était partagé entre l’envie qu’il l’assiste et celle de le voir quitter la pièce sur le champ. Sa proximité lui faisait un drôle d’effet et il était urgent qu’elle se reconcentre sur sa mission, qu’elle mette les choses au clair dans son esprit. La jeune femme mettait toujours cela sur le compte de l’inquiétude et de la fatigue causée par sa condition. Elle travaillait beaucoup, dormait mal et peu… Oui c’était ça, c’était tout ça qui la perturbait.

Après tout, elle n’était pas une espionne de profession, elle n’était qu’une débutante qui s’était directement jetée dans la gueule du loup. Il pouvait la découvrir à n’importe quel moment et qui sait ce qu’il serait capable de lui faire dans ce cas ! Sans compter qu’elle n’arrivait pas à se séparer de son sentiment de ne pas être utile à sa cause, cachée au fond de la salle du linge, isolée et loin de lui… Elle avait là une occasion rêvée de changer les choses, de grappiller quelques informations, d’apprendre à mieux connaître l’homme et ses plans ! Seulement elle n’en était pas capable, elle était trop faible, pas assez préparée et il était hors de question qu’elle prenne trop de risque, pas si tôt. Une fois les câbles remis à leur place, elle se permit un nouveau regard discret vers son maître. Aucune expression sur son visage, il fallait qu’elle reste digne, discrète aussi.

    « Je suis vraiment désolée Maître, ne croyez pas que je vous ai proposé cela par prétention… Ce n’était que dans le but de vous éviter d’autres désagréments. Même si je vais faire de mon mieux pour que cela ne se reproduise plus bien sûr. »

De nouveau, elle avait incliné la tête humblement. Aldis ne voulait pas qu’il se fasse une fausse idée d’elle… Enfin si, c’était même son but premier mais… Elle ne voulait pas qu’il la voit comme une esclave prétentieuse et imbue de sa personne. Il fallait qu’il la voit comme une esclave humble et digne d’une certaine confiance. Une femme discrète, invisible même. De nouveau, la jeune esclave était immobile dans ses vêtements déjà couverts de cambouis. Cela ne la dérangeait pas, au contraire même, l’odeur la rassurait un peu.     

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I'm supposed to betray you... Please make it easy!   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm supposed to betray you... Please make it easy!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars: Dark Age :: 

 :: Coruscant :: Habitations
-